BÂTIR À HAUTEUR D’HOMMES, FERNAND POUILLON ET L’ALGÉRIE 
Daphné Bengoa et Leo Fabrizio

Daphné Bengoa et Leo Fabrizio, respectivement cinéaste et photographes, publient pour la première fois les fruits d’un projet d’envergure mené en commun sur l’oeuvre algérienne de l’architecte français Fernand Pouillon (1912-1986). Celui-ci conçoit l’aménagement de l’espace urbain avec pour précepte l’amélioration des conditions de vie de l'homme : lui apporter confort et qualité de vie, et ce quelque soit la destination de ses constructions (habitats d’urgence, logements sociaux, universitaires ou hôteliers). C’est pour l’architecte la seule garantie d’une meilleure intégration des individus au tissu social et culturel. Remettre l’humain au centre, bâtir pour sa dignité et ainsi, peut-être, lui permettre une relation harmonieuse à son environnement.


Cette exposition présente le double corpus réalisé en Algérie par les deux artistes avec pour ambition d’éclairer la corrélation entre bâtir et habiter dont l’oeuvre de Pouillon est exemplaire. Les images racontent la traversée du « dehors au dedans », de la façade et des couches qui la recouvrent autant qu’elles la révèlent (Leo Fabrizio), jusqu’à ce qu’elle renferme et protège: des milliers de vies ordinaires (Daphné Bengoa).

Abbaye de Montmajour - 1 juillet - 22 septembre - 10H00 - 18H30

Publication   Bâtir à hauteur d’hommes, Fernand Pouillon et l’Algérie, éditions Macula, 2019.

 

Signature du livre Fernand Pouillon et l’Algérie, Bâtir à hauteur d’hommes, mercredi 3 juillet, 18h — Temple Arles Book, Mistral

Avec le soutien de la Confédération suisse, du Fonds cantonal d'art contemporain et du canton de Genève et de Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture et la collaboration de l’ambassade de Suisse en Algérie, du Groupe HTT (Hôtellerie, Tourisme et Thermalisme) et du Centre algérien de développement du cinéma.

Daphné Bengoa_L'attente, Diar-el-Mahçoul, Alger, Algerie, 2018 —

Avec l'aimable autorisation de l'artiste

Leo Fabrizio_Théâtre de la Corne d'Or, Tipasa, Algérie, 2018

Avec l'aimable autorisation de l'artiste